Carnets de l'Economie

Covid-19 : la gratuité des tests remise en cause




Olivier Sancerre
29/06/2021

En France, les tests pour la Covid-19 sont gratuits, ce qui n'est pas le cas partout. Cette gratuité est au bénéfice des Français, mais peut-elle rester encore longtemps en place alors que les vaccins sont disponibles en quantité ? La question se pose.


Arrêter la gratuité des tests

Pixabay/geralt
Pixabay/geralt
Les tests pour diagnostiquer la Covid-19 ne sont pas gratuits pour la Sécurité sociale : un test antigénique représente en effet un coût de 30 euros environ, un test PCR (avec un passage au laboratoire), 70 euros. En bout de course, ce sont tous les Français qui paient ! En Espagne ou au Portugal, un test PCR est facturé au patient une centaine d'euros. Et il coûte même 150 euros en Allemagne. Alors que la campagne de vaccination bat son plein, le débat de la prolongation de la gratuité en France se pose de plus en plus.

L'Académie de médecine a ainsi suggéré d'arrêter purement et simplement le remboursement au complet des tests réalisés dans des cas de convenance personnelle. Par exemple avant de prendre un avion ou encore sans qu'aucun symptôme de Covid-19 ne soit détecté chez le patient. Du côté du gouvernement, on a voulu laisser la gratuité cet été en partie pour favoriser le tourisme : les touristes étrangers pourront donc se faire tester sans rien débourser.

 

Vers un changement à la rentrée ?

Mais les choses pourraient changer. Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a fait savoir au mois d'avril que la gratuité des tests PCR allait demeure pour le moment. Il a ensuite quelque peu précisé sa pensée en évoquant un possible changement à la rentrée.

Le fait d'arrêter tout ou partie de la gratuité pourrait pousser davantage de Français à se faire vacciner, ce qui ne sera pas inutile pour « briser » une possible quatrième vague à l'automne dont la possibilité commence à inquiéter les épidémiologistes.





 










Décideurs

Orange : grève nationale pour une hausse des salaires

La SNCF lance un abonnement pour les télétravailleurs

Les salaires des patrons du Cac 40 attendus en hausse

AirBnb écope d'une amende de la DGCCRF pour des mentions légales non conformes