Carnets de l'Economie

Chez les tour-opérateurs français, les ventes ont quasiment renoué avec leur niveau 2019




Anton Kunin
20/09/2022

Après une chute brutale de l’activité en 2020 puis, un certain rétablissement en 2021, au cours de l’été 2022, les tour-opérateurs français ont réalisé de belles performances, quasiment identiques à celles de l’été 2019, révèle le Syndicat des entreprises du tour-opérating (SETO) dans son bilan de la saison estivale.


La Grèce et l’Espagne, destinations européennes favorites des touristes français

L’été 2022 a été un très bon « cru » pour les tour-opérateurs français. Malgré l’inflation, les Français ont été très nombreux à partir à l’étranger, la recette par client augmentant même de 10% par rapport à l’été 2021. Cela, alors même que le nombre de voyageurs reste équivalent à 82% de celui de 2019, apprend-on du dernier baromètre du Syndicat des entreprises du tour-opérating (SETO).

Sur la période du 1er mai au 31 août 2022, les voyages à forfait ont généré un chiffre d’affaires de 1.737 millions d’euros, avec une recette unitaire de 1.260 euros. Les Français sont surtout partis en Grèce, avec ses îles (161.583 clients, un chiffre en augmentation de 47% par rapport à l’été 2021). La deuxième place du podium revient à l’Espagne et plus particulièrement les Baléares (+95%) et les Canaries (+59%). Mais les vrais « gagnants » ont été la Tunisie (+597%) et le Maroc (+388%).

La saison hivernale promet d’être intense pour les tour-opérateurs français

La zone Caraïbes affiche elle aussi d’excellents résultats, avec la République dominicaine (30.244 clients), les Antilles françaises (11.924 clients) et le Mexique (11.158).

L’hiver 2022-2023 s’annonce également plus juteux que le précédent. À en juger par les voyages déjà réservés, le chiffre d’affaires de la saison sera supérieur de 72,1% à l’hiver 2021, avec un nombre de voyageurs en hausse de 58,8% et une recette unitaire en progression de 8,4%. Les régions qui affichent les plus fortes croissances devraient être l’Amérique du Nord (+123%), avec pour principales destinations l’Égypte (+228%) et le Maroc (+192%), et l’Afrique/l’Océan indien (+85%), avec notamment l’île Maurice (+86%). Dans la région Caraïbes, les touristes français ont choisi massivement la République dominicaine (+31%), alors que les Antilles françaises (-6%) accusent un retard. L’Asie, enfin, montre une progression impressionnante, avec des réservations en hausse de 142%.









Décideurs

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs

France : un « net ralentissement » de l’économie attendu en 2023

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine








Découverte & Lifestyle
Magazine hors norme pour hyperactifs distingués