Carnets de l'Economie

Carrefour va investir 3 milliards d'euros dans le numérique




Olivier Sancerre
10/11/2021

De l'ambition et des moyens : Alexandre Bompard, le patron de Carrefour, a dévoilé son plan d'investissement dans le numérique sur les cinq prochaines années. Dans sa ligne de mire, nul autre qu'Amazon.


Plan d'investissement sur cinq ans

Carrefour ne veut plus être pris au dépourvu. Si l'enseigne de grande distribution a raté le virage du Drive (le groupe s'est rattrapé depuis), elle ne veut pas rester sur le bord du chemin pour la prochaine révolution dans le secteur. C'est pourquoi Alexandre Bompard, à la tête de l'entreprise depuis 2017, annonce un plan d'investissement à hauteur de 3 milliards d'euros sur cinq ans dans le numérique.

L'ambition est de « conquérir 5 millions de clients supplémentaires d'ici à 2026 », explique-t-il aux Échos, rappelant qu'après avoir investi très tôt dans la livraison à domicile, Carrefour en était devenu le leader européen. Le prochain défi que devra relever le distributeur, c'est celui du « quick commerce », c'est-à-dire des livraisons rapides de courses, en moins de dix minutes comme c'est le cas sur Paris où la concurrence est vive.

Partenariats et données

Carrefour n'a pas développé d'application mobile dédiée, en revanche le géant de la grande distribution est partenaire avec des acteurs bien implantés comme Uber Eats. L'onglet Carrefour Sprint permet de se faire livrer sa commande en 30 minutes. Le succès est au rendez-vous : « En douze mois, nous avons déjà généré avec Uber un chiffre d'affaires additionnel de 100 millions d'euros, ce qui prouve le potentiel de notre partenariat ». Reste à aller encore plus loin en réduisant encore le temps d'attente.

Autre stratégie pour Carrefour, la vente de données. L'entreprise a mis au point une plateforme, Carrefour Links, qui permet d'accéder aux informations de première main collectées par ses soins auprès de ses dizaines de millions de clients (50 millions possèdent une carte de fidélité). Alexandre Bompard estime que son entreprise a désormais toutes les cartes dans son jeu pour concurrencer Carrefour : le distributeur « a des moyens, une stratégie et un positionnement omnicanal qu'Amazon n'a pas et qui nous singularise ».


Tags : carrefour








Décideurs

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs

France : un « net ralentissement » de l’économie attendu en 2023

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine








Découverte & Lifestyle
Magazine hors norme pour hyperactifs distingués