Carnets de l'Economie

Bouygues Telecom veut se vendre à Free




08/04/2014

L’opérateur de la famille Bouygues pourrait finalement changer complètement de stratégie après avoir échoué à convaincre Vivendi de lui céder sa filiale télécoms SFR. Après avoir voulu être l’acquéreur d’un opérateur, il aurait, selon certaines rumeurs, décidé de devenir l’entreprise à acheter. Mais en France un seul opérateur pourrait faire l’affaire.


cc/flickr/LeWeb13
cc/flickr/LeWeb13
Vivendi a, samedi 5 avril 2014, décidé « à l’unanimité » de vendre SFR à Numericable pour le plus grand plaisir de son patron, Patrick Drahi, qui lorgnait sur l’opérateur mobile depuis plusieurs années. Grand perdant, Bouygues Telecom aurait déjà trouvé une parade.

Martin Bouygues serait, selon des rumeurs circulant depuis ce week-end et qui semblent se confirmer grâce au journal Le Parisien, en discussions avec Xavier Niel, propriétaire de Free. Une discussion qui pourrait être la continuité de celle entamée lors de la tentative de rachat de SFR.

En effet, Bouygues avait promis à Free une partie de ses fréquences et de son réseau afin d’outrepasser un véto de l’Autorité de la Concurrence. Un premier rapprochement qui pourrait prendre un tout autre niveau maintenant.

Car s’il n’est plus question pour Bouygues de fusionner avec SFR, le réseau et les fréquences intéressent toujours Free qui utilise beaucoup un accord d’itinérance conclu avec Orange (une situation pour laquelle l’opérateur de Xavier Niel est critiqué régulièrement). En récupérant le réseau de Bouygues, Free n’aurait donc plus de problèmes et réduirait fortement ses investissements.

De plus, la base d’abonnés de Bouygues permettrait une forte croissance à Free qui gagnerait, d’un coup, 11,2 millions de clients mobile et 1,9 millions de clients fixe.

Un changement de stratégie total, donc, pour Bouygues Telecom qui doit néanmoins encore convaincre son unique potentiel acheteur français (pour des raisons de concurrence Orange ne peut pas participer à une telle opération) au niveau du prix. Martin Bouygues aimerait récupérer 8 milliards d’euros mais Xavier Niel ne serait prêt à en mettre que 5 milliards.

A moins que Martin Bouygues, comme certaines rumeurs le prétendent, n’aille chercher à l’étranger un potentiel repreneur.










Décideurs

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches

Le FMI relance l’idée de taxer les riches pour payer la crise