Carnets de l'Economie

Bonduelle reconnue coupable d’entente sur les prix des champignons en boîte




26/06/2014

C’est un secteur dans lequel on n’imagine pas du tout que de grandes entreprises puissent faire de l’entente sur les prix, et pourtant c’est le cas. Bruxelles a épinglé le géant de l’agroalimentaire Bonduelle pour une entente sur les prix avec deux de ses concurrents, Prochamp et Lutèce. Et l’amende a été lourde : 32 millions d’euros au total, dont la grande majorité infligée à Bonduelle.


cc/flickr/nathal
cc/flickr/nathal
La Commission Européenne, après enquête, a condamné Bonduelle à une amende de 30 millions d’euros pour avoir mis en place une entente sur les prix des champignons en boîte. Notamment, le groupe aurait payé certains de ses concurrents, en l’occurrence Lutèce et Prochamp, pour niveler les prix selon son bon vouloir.
 
Les autres entreprises concernées par cette entente s’en sont sorties à bon compte. La néerlandaise Prochamp n’a eu que 2 millions d’euros d’amende tandis que le groupe Lutèce a esquivé l’amende. C’est cette entreprise qui aurait révélé cette entente sur les prix aux autorités qui ont donc estimé qu’elle ne méritait pas d’être condamnée à une amende. Elle a toutefois été reconnue coupable, comme les deux autres.
 
L’amende la plus importante a donc été infligée à Bonduelle. Une amende qui, en y rajoutant les divers frais de procédure, atteindra 32 millions d’euros d’après le groupe. Une telle amende aura un important impact négatif sur le résultat de l’année 2013-2014.
 
Bonduelle, dans un communiqué, a toutefois voulu rassurer ses investisseurs estiment que la santé financière du groupe n’était pas en cause. Malgré tout, comparée au bénéfice net du groupe en 2013, soit 52,1 millions d’euros, une telle amende représente plus de la moitié de ce bénéfice. Il est possible que pour l’année 2014 l’impact sera similaire.
 










Décideurs

CES 2022 : les annulations se multiplient face au variant Omicron

Airbus : Qatar Airways attaque l’avionneur en justice

La hausse du Livret A en 2022 confirmée par Bruno Le Maire

PGE : le remboursement commencera bien en mars 2022