Carnets de l'Economie

Black Friday : le report n’interdira pas les promotions sur Internet




Paolo Garoscio
20/11/2020

Le PDG d’Amazon France, Frédéric Duval, a annoncé jeudi 19 novembre 2020 durant le JT de 20 heures de TF1 qu’il acceptait la demande du gouvernement pour un report du Black Friday. Le report de la part d’Amazon était en effet la condition sinequanone d’un report de la part des grands distributeurs en France, ainsi que des petits commerces toujours fermés. Mais dans les faits, le report ne changera rien.


Le Black Friday reporté, mais seulement en France

Si le gouvernement peut se féliciter d’avoir obtenu gain de cause et d’avoir réussi à faire reporter la journée de promotions qu’est le Black Friday d’une semaine, la nouvelle date est fixée au 4 décembre 2020 contre le 27 novembre 2020 initialement, ça ne devrait rien empêcher. Certes, les promotions ne seront pas estampillées « Black Friday » en France le 27 novembre 2020 et certains magasins pourraient les retirer, mais ce ne sera qu’un report de façade.

Car le Black Friday est maintenu au 27 novembre 2020 partout ailleurs dans le monde, aux États-Unis, bien évidemment, mais également dans les autres pays européens. Or, cela va entraîner une distorsion de la concurrence du même type que celle qui se crée dans les pays frontaliers à la France quelques semaines avant les Soldes : il y aura des promotions dont pourront bénéficier les Français mais que ne pourront pas faire les commerçants français.

Le ecommerce permet d’acheter partout

C’est d’autant plus vrai qu’en France et en Europe en général, le Black Friday a été importé par les acteurs du ecommerce, Amazon en tête… et que les Français peuvent acheter en toute légalité partout dans le monde via Internet. Rien ne les empêchera donc d’aller sur un site allemand ou belge pour acheter en promotion ce que ne peuvent pas vendre en promotion les sites français qui feront l’effort de ne pas participer au Black Friday.

D’ailleurs, cette non-participation n’est pas obligatoire : le gouvernement n’a en effet pas le droit d’interdire le Black Friday. Elle se fera sur la bonne volonté des commerçants… et on peut imaginer que certains ne joueront peut-être pas le jeu.










Décideurs

La Cnil épingle Carrefour pour des manquements au RGPD

Black Friday : le report n’interdira pas les promotions sur Internet

Bridgestone ferme le site de Béthune

Le gouvernement veut une réforme de la Contribution à l’audiovisuel public