Carnets de l'Economie

Banque de France : la crise effacée dès le premier trimestre 2022




Paolo Garoscio
15/06/2021

La publication, lundi 14 juin 2021, des prévisions de croissance pour 2021, 2022 et 2023 de la Banque de France pour l’Hexagone annoncent une bonne nouvelle : la croissance est au rendez-vous et sera même plus forte qu’anticipé. La baisse de PIB de 2020, historique, pourrait être effacée dès le premier trimestre 2022.


Près de 6% de croissance pour la France en 2021

Pixabay
Pixabay
Par rapport aux précédentes projections de croissance, publiées en mars 2021, les projections de la Banque de France de juin 2021 sont optimistes : la croissance du pays en 2021 sera meilleure qu’attendu, frôlant les 6% à 5,75%. Sans surprise, toutefois, la croissance va ensuite ralentir, selon la Banque de France : 4% en 2022 et 2% en 2023. Mais, d’ici-là, la crise aura été complètement effacée.

S’il était prévu qu’en 2022 le PIB de l’Hexagone aurait atteint le niveau de décembre 2019, soit avant la crise sanitaire, les projections publiées le 14 juin 2021 laissent entendre que ça pourrait arriver un trimestre plus tôt que prévu, soit durant le premier trimestre 2021 (alors qu’en mars 2021 la Banque de France tablait sur une compensation de la récession de 2020 pour le deuxième trimestre 2022).

L’épargne Covid continue d’augmenter chez les ménages

Les ménages, de leur côté, devraient continuer à cumuler de l’épargne Covid, le surplus d’épargne lié à la pandémie et issu de l’impossibilité de dépenser. Estimée à 142 milliards d’euros fin mai 2021 par la Banque de France, l’épargne Covid pourrait atteindre 180 milliards d’euros à la fin de l’année 2021.

Cette épargne sera fondamentale pour la relance et la croissance de la France puisqu’elle soutiendra la consommation des ménages que la Banque de France attend en hausse en 2021 et 2022. Les ménages pourraient notamment réaliser des projets mis en pause à cause de la crise sanitaire, profitant du surplus d’épargne pour les financer.
















Découverte & Lifestyle
Magazine hors norme pour hyperactifs distingués