Carnets de l'Economie

Avec inOui, la SNCF segmente davantage son offre TGV




Anton Kunin
28/05/2017

Les célèbres trains « TGV » se déclineront bientôt en deux formats : le super-économique OuiGo (25 % de l’offre) et le « Premium accessible » inOui (75 %).


Le TGV « classique » monte en gamme

Le 2 juillet 2017, la SNCF lancera sur la nouvelle ligne Paris-Bordeaux ses premiers TGV « inOui ». C’est sous cette marque que rouleront des rames rénovées ou neuves, offrant un plus grand confort et un accès au Wi-Fi. Le personnel desservant ces trains sera « formé à la nouvelle relation client », annonce la SNCF. Cette offre sera positionnée sur un créneau Premium, tandis que l’offre OuiGo restera le pendant super-économique du TGV. Le passage du TGV « classique » sous la marque inOui sera achevé à 80 % d’ici fin 2018, et totalement début 2020.

Mais il ne s’agit pas pour autant de faire disparaître la marque TGV. « TGV reste TGV. Avec inOUI, nous voulons valoriser une nouvelle expérience de voyage + l'engagement des collaborateurs au service des clients », déclarait sur Twitter Rachel Picard, la directrice générale de Voyages SNCF.

La SNCF tente d’unir l’ensemble de ses offres sous une marque commune, quitte à en détruire une qui marche

Dans le cadre de cette évolution des marques, la compagnie ferroviaire rebaptisera également son site Voyages-SNCF.com « OUI.sncf ». « Avec http://OUI.sncf nous affirmons notre intention de dire OUI à tous les voyages, tous les clients et toutes les envies », commentait ce changement Rachel Picard. Selon les statistiques de Médiamétrie//NetRatings, Voyages-SNCF.com était le site Internet le plus visité en France dans la catégorie « Voyages », rassemblant 12,8 millions de visiteurs en mars 2017, devant TripAdvisor, Booking.com et Airbnb. La décision de la SNCF de rebaptiser un site qui marche est donc assez étonnante.

En généralisant la marque « Oui », la SNCF espère que les consommateurs l’associeront plus étroitement avec la compagnie ferroviaire, qui tente depuis quelques années de devenir un opérateur de la mobilité au sens large. InOui et OUI.SNCF viendront donc se mettre à côté des autocars Ouibus et du site de location de voitures Ouicar.










Décideurs

DieselGate : Volkswagen condamnée pour la première fois en France

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches