Carnets de l'Economie

Apple pourrait céder et proposer iTunes sur Android




26/03/2014

La firme à la pomme croquée serait-elle en train de changer de stratégie et de s’ouvrir à la concurrence ? Ce serait un changement radical alors que, pour l’instant, les applications développées par Apple ne fonctionnaient que sous son propre OS. Mais des rumeurs circuleraient concernant une possible adaptation d’iTunes pour Android.


cc/flickr/401(k) 2013
cc/flickr/401(k) 2013
Si ce n’est pour l’instant qu’une rumeur, la possibilité évoquée qu’Apple développe une version Android de sa plateforme de vente de musique en ligne iTunes est un véritable tournant et, presque, une sorte d’acceptation de la suprématie d’Android dans le milieu des systèmes opératifs pour smartphone et tablettes.

L’OS d’Apple et Android, l’OS de Google, se font en effet une véritable guerre mais l’adoption massive d’Android par tous les producteurs d’appareils mobiles en dehors d’Apple a rapidement permis à Android de devenir l’OS les plus utilisé au monde. Apple a bien tenté de faire de la résistance, mais il semblerait que le temps soit venu de regarder vers son concurrent.

Naturellement, il n’est pas question pour la firme e Cupertino de développer tout et n’importer quoi pour l’adapter à Android. Pour l’instant l’on parle surtout d’iTunes, plateforme de vente et téléchargement de musique dont la notoriété est très importante. Mais face aux ventes en baisse (-13% pour les albums et -11% pour les titres uniques), Apple pourrait tenter de conquérir le marché des utilisateurs d’Android auquel la société s’est elle-même fermée.

Un changement de vision du monde et de stratégie de développement de la marque Apple qui pourrait marquer la fin d’une ère : celle de deux mondes complètements opposés. Une ère voulue par Steve Jobs en personne qui, en 2001, avait déclaré qu’il ne voulait pas proposer iTunes sur Android décrétant : « Je ne veux pas rendre les utilisateurs d’Android heureux ».

Pas sûr, toutefois, qu’un tel changement pris par Tim Cook, actuel PDG d’Apple, alors qu’il est critiqué pour faire passer l’argent avant l’innovation (contrairement à son prédécesseur et visionnaire Steve Jobs) soit bien accepté par les inconditionnels de la marque à la pomme croquée qui vouent un véritable culte à Apple.










Décideurs

DieselGate : Volkswagen condamnée pour la première fois en France

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches