Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

68 % des plus de 65 ans n’ont toujours pas préparé leur succession




Anton Kunin
26/03/2018

Selon un sondage OpinionWay pour Masuccession.fr, 74 % des Français âgés de plus de 45 ans et 68 % de nos concitoyens âgés de plus de 65 ans n’ont pas préparé la transmission de leur patrimoine.


La première motivation des Français pour transmettre leur patrimoine est de protéger leurs enfants

Logement, épargne bancaire, assurance-vie, actions… : à leur décès, 84 % des Français auront un patrimoine à transmettre. Et pourtant, seuls 32 % des plus de 65 ans ont préparé leur succession. Parmi les Français qui ne l’ont pas fait (68 %), 31 % envisagent de la préparer plus tard dans leur vie, et 37 % n’envisagent pas de le faire.

Parmi les Français qui ont préparé leur succession ou qui envisagent de le faire, plus d’un sur deux (56 %) déclare le faire avant tout pour protéger ses enfants. 41 % souhaitent quant à eux protéger leur conjoint. 16 % ont commencé à transmettre leur patrimoine de leur vivant pour réduire leurs impôts actuels, et 1 % préparent ou ont préparé leur succession pour préserver la pérennité de leur entreprise. S’agissant du moyen de transmettre leur patrimoine, 38 % ont fait ou envisagent de faire une donation simple, 35 % opteront pour un testament, 33 % ont souscrit ou envisagent de souscrire à un contrat d’assurance-vie, 26 % ont choisi la donation-partage et 9 % ont constitué ou envisagent de constituer une SCI.

1 Français sur 5 voit d’un bon œil les droits de succession, tout en estimant qu’ils sont trop élevés

Interrogés sur la nature du patrimoine qu’ils ont à transmettre (question posée uniquement à ceux qui en détiennent un), 66 % des Français répondent posséder une maison de famille, 59 % ont des liquidités (argent sur un compte courant par exemple), 53 % ont un contrat d'assurance vie, 28 % possèdent des biens immobiliers (hors maison de famille), 27 % détiennent des produits financiers (hors contrat d'assurance vie), 23 % ont des biens de famille et 2 % possèdent une entreprise.

Avec la question de la transmission d’un patrimoine vient bien évidemment celle des droits de succession. Sans surprise, 80 % des personnes interrogées en ont une image négative. Parmi elles, 75 % estiment que le patrimoine transmis à déjà été imposé/taxé lorsque la personne décédée était en vie, 49 % estiment que l'on paie déjà suffisamment d'impôts en France, 41 % sont de l’avis que les droits de succession réduisent de manière significative le patrimoine familial, 33 % considèrent que les droits de succession empêchent la personne décédée de mettre ses proches à l'abri et 19 % sont favorables au principe de l'imposition en principe mais estiment que les droits de succession sont trop élevés.

Ce sondage OpinionWay pour Masuccession.fr a été réalisé du 9 au 13 mars 2018 par questionnaire auto-administré en ligne auprès d'un échantillon de 1 051 personnes représentatif de la population française âgée de 45 ans et plus.






International

Découverte & Lifestyle

Réflexions

L'actu de la RSE