Carnets de l'Economie

15.000 embauches de jeunes en 2021 chez Carrefour




Olivier Sancerre
09/12/2020

Carrefour s'engage pour l'emploi des jeunes et pour l'égalité des chances, au travers d'une annonce choc : l'enseigne de grande distribution va embaucher 15.000 jeunes l'année prochaine.


CDI ou contrats d'alternance

Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour, n'est pas arrivé les mains vides à l'occasion de son interview à RTL. Le dirigeant a en effet annoncé une grande vague d'embauches pour 2021 : « Nous embaucherons l'an prochain, en 2021, 15.000 jeunes, en leur proposant soit des CDI, soit des contrats d'alternance ». En tant que premier employeur privé de France, c'est une manière concrète de répondre à la problématique du chômage des jeunes : « Il y a un peu plus de 20% de chômeurs de moins de 25 ans et 750.000 jeunes qui arrivent chaque année sur le marché du travail ».

L'arrivée de ces jeunes sur le marché du travail va être singulièrement compliquée en raison de la crise sanitaire, qui a poussé de nombreuses entreprises au bord de la faillite et chez qui l'embauche d'un jeune n'est peut-être pas la priorité. « Cette année, pour ce qu'on peut appeler la génération Covid, c'est d'une complexité folle », souligne le grand patron qui n'a pas voulu « rester les bras croisés » devant cette situation. Ces 15.000 jeunes, cela représente 50% d'embauches de plus qu'en 2020.

Aller chercher les jeunes

Alexandre Bompard souhaite également s'engager envers l'égalité des chances en allant chercher des jeunes issus des quartiers en difficulté. « Je veux que 50% de ces jeunes recrutés proviennent des quartiers défavorisés, en particulier les quartiers de la politique de la ville », explique-t-il. Carrefour va travailler avec des associations de terrain pour « aller vers les collégiens de 3e » qui doivent accomplir leur fameux stage en entreprise. L'enseigne veut proposer 3.000 stages de 3e pour les quartiers prioritaires.

Enfin, le dirigeant de Carrefour a voulu mettre en avant une particularité de l'entreprise : c'est « un des derniers secteurs d'ascenseur social », s'est-il réjoui. « Vous pouvez commencer sur le terrain et finir directeur de magasin en dirigeant 500 personnes et en gérant plus de 100 millions d'euros », a-t-il détaillé. De quoi, peut-être, attirer des vocations. Alors que le chômage devrait continuer de progresser pendant de longs mois, ces annonces pourront donner un peu d'espoir à certains.


Tags : carrefour








Décideurs

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs

France : un « net ralentissement » de l’économie attendu en 2023

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine








Découverte & Lifestyle
Magazine hors norme pour hyperactifs distingués