Carnets de l'Economie

1 Français sur 10 gagne moins de 1 136 euros par mois




Anton Kunin
06/06/2018

10 % des Français les moins riches gagnent moins de 1 136 euros par mois, tandis que 10 % des plus aisés en gagnent 5 268, apprend-on d’une étude de l’INSEE.


80 % des Français ont vu leur patrimoine augmenter entre 1998 et 2015

En 2015, le revenu disponible médian se situe à 30 040 euros en France, révèle l’INSEE dans une étude publiée le 6 juin 2018. Peu parlant en soi, ce chiffre acquiert tout son sens si l’on regarde la distribution de ces revenus dans la population. Il en ressort que les 10 % des Français les plus aisés gagnent 5 268 euros par mois ou plus, tandis que les 10 % des moins riches se contentent de 1 136 euros par mois voire moins.

L’INSEE nous apprend également que le patrimoine financier et immobilier moyen a augmenté entre 1998 et 2015 pour l’ensemble de la distribution sauf pour les 20 % des ménages les moins dotés.

Pour 80 % des Français, les revenus du patrimoine ne dépassent pas les 6,6 % de l’ensemble de leurs revenus

La grande majorité des ménages (92,2 % dans l’ensemble) perçoivent des revenus du patrimoine. Mais leur part reste limitée chez la plupart des ménages : entre 3,0 % et 6,6 % pour 80 % des Français. En revanche, chez les ménages faisant partie des 10 % les plus aisées, ces revenus représentent 24,5 % de leur revenu disponible total. Pour les ménages du haut de la distribution, ces revenus du patrimoine correspondent plus fréquemment à des placements financiers (plan d’épargne en actions, assurance‑vie, etc.). Les prestations sociales s’avèrent beaucoup plus populaires comparées aux revenus du patrimoine, puisque près d’un cinquième de ces ménages en perçoit (18,6 %).

Il existe en France une inégalité prononcée en termes de détention de patrimoine. Ainsi, 92 % de la masse totale de patrimoine brut appartient aujourd’hui à seulement la moitié des ménages. En plus, les types d’actifs qui constituent ce patrimoine varient fortement en fonction de la catégorie sociale : les 10 % les mieux dotés détiennent davantage d’actifs professionnels, tandis que les 10 % les moins bien dotés possèdent principalement des comptes courants et produits d’épargne réglementés et des biens durables, et sont par ailleurs endettés.










Décideurs

DieselGate : Volkswagen condamnée pour la première fois en France

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches