Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

L’année 2018, un bon « cru » pour les agriculteurs français




Anton Kunin
19/12/2018

En 2018, la production agricole française a augmenté de 4,7% en valeur, dans un contexte d'évolution favorable des prix (+3,4%), révèle le ministère de l’Agriculture dans un bilan provisoire.


La production agricole française a augmenté tant en volume qu’en valeur

En 2018, les agriculteurs français ont touché moins de subventions d’exploitation (7,8 milliards d’euros, en baisse de 194 millions par rapport à 2017). Malgré cela, le volume de la production agricole a poursuivi sa hausse (+1,4% en 2018). En valeur, la production agricole française a augmenté de 4,7%, grâce à une hausse des prix.

En effet, les prix se sont redressés pour les productions végétales, particulièrement pour les céréales, les légumes frais et les pommes de terre. En revanche, le prix des productions animales ont baissé.

Céréales : malgré une baisse de volumes, la filière se maintient grâce à la hausse des prix

Globalement, les productions végétales ont augmenté en volume en 2018, après une baisse continue entre 2015 et 2018. Les récoltes de céréales ont toutefois baissé de 8,9% à cause de mauvaises conditions météo. La baisse de volume la plus nette s’observe sur le maïs (-14,3%). Toutefois, grâce à une hausse spectaculaire des prix (+17,6%), en valeur la production de céréales a augmenté de 7,1%.

La hausse spectaculaire des prix de blé tendre s’explique par la très bonne qualité de la récolte 2018 et une faiblesse de l’offre mondiale. Les prix du maïs augmentent (+14%) en lien avec les cours mondiaux, soutenus par une demande liée aux biocarburants aux États-Unis. L’augmentation des prix de l’orge (+23,5%) est également liée à l’évolution des cours mondiaux, soutenus par des récoltes mondiales au plus bas.


Tags : agriculture