Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

Ford : 5 000 suppressions d’emplois en Allemagne




Olivier Sancerre
16/03/2019

Le groupe automobile Ford a annoncé la suppression de 5 000 emplois en Allemagne. Une coupe claire qui intervient dans un contexte difficile pour l’entreprise.


Ford s’est lancé dans un plan de restructuration de grande ampleur, partout dans le monde et tout particulièrement en Europe, où l’activité n’est pas suffisante pour atteindre la rentabilité. La part de marché du constructeur automobile sur le vieux continent a fondé : elle est passée de 11% en 2006, à 6,4% l’an dernier. L’objectif de ce plan de réorganisation est de réaliser des économies de l’ordre de 25,5 milliards de dollars d’ici 2022, ce qui implique des suppressions de postes parmi les effectifs européens (54 000 salariés).

Ford, qui possède des usines principalement au Royaume-Uni, en Espagne et en Allemagne, a déjà annoncé la fermeture de son usine de Blanquefort, dans la Gironde. C’est outre Rhin que la restructuration sera la plus lourde, avec 5 000 emplois supprimés. Le constructeur a présenté à ses employés un programme de départs à la retraite anticipée ou de départs volontaires assorti d’indemnités de licenciement, ce sans cibler d’usines en particulier. 

Le groupe industriel n’a pas indiqué si d’autres pays que l’Allemagne allait être concerné par ces suppressions de postes, où Ford emploie 24 000 personnes, dont 18 000 à Cologne. En Europe, le projet du constructeur automobile est d’améliorer ses performances en réduisant sa production, notamment sur les monospaces ; aux États-Unis, Ford va arrêter la fabrication de voitures compactes.


Tags : Ford