Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

Les Français peu regardants sur la consommation de leur électroménager




Anton Kunin
24/08/2017

À l’inverse des Suisses et des Allemands, les Français privilégient rarement les appareils électroménagers de classe énergétique A+++, révèle une étude de l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).


L’énergie étant peu chère, les Français hésitent à acheter des appareils énergétiquement performants

Parmi les machines à laver, frigos et lave-vaisselle qu’achètent les Français, les appareils de classe énergétique A+++ ne représentent que 1 %. À titre de comparaison, cette proportion s’établit à 5 % en moyenne européenne. En Allemagne et en Suisse, elle est même de 16 % et 15 % respectivement.

Alors, pourquoi ce faible engouement pour les appareils peu gourmands en énergie ? Selon l’Ademe, la faute est aux prix élevés sur l’électroménager pratiqués en France. Quel que soit sa classe énergétique, un même appareil sera plus cher en France qu’en Italie ou en Allemagne par exemple, et les appareils les plus économes en énergie sont souvent tout simplement hors de prix. Alors, les Français se rabattent sur des appareils A+ et A, d’autant plus que l’électricité est assez peu chère dans l’Hexagone, notent les auteurs de l’étude.

Les appareils les plus gourmands en énergie bientôt bannis du marché ?

Selon l’Ademe, les appareils à efficacité énergétique élevée valent tout de même le coup. Selon ses calculs, si tous les réfrigérateurs et congélateurs vendus en 2015 avaient été de classe A++, la France aurait pu économiser près de 2 000 GWh par an. L’Ademe recommande donc aux pouvoirs publics d’augmenter le seuil de performance énergétique minimum, comme l’a déjà fait le gouvernement suisse.

S’agissant de l’affichage de l’efficacité énergétique des appareils électroménagers en général, l’Ademe note qu’il a permis d’améliorer la performance énergétique de l’offre industrielle de 37 % en 10 ans.