Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

Lego : suppressions d’emplois sur fond de résultats décevants




05/09/2017

Le géant des jouets spécialisé dans les briques en plastique a publié des résultats décevants pour le premier semestre 2017. La faute à un ralentissement des ventes sur les marchés occidentaux. Du coup, pour compenser l’érosion de ses résultats, Lego a annoncé un plan de suppression d’emplois afin de réduire ses coûts et renouer avec la rentabilité.


cc/pixabay
cc/pixabay
C’est la chute des ventes sur les marchés historiques européen et américain qui a causé cette chute dans les résultats, décevants, du premier semestre de Lego. Le chiffre d’affaires en a pris un coup, en baisse de 5 % sur un an, tandis que le bénéfice net a chuté de 3 % et s’est établi à 3,4 milliards d’euros. Des résultats que les dirigeants de Lego ont qualifiés de « mitigés ». Toutefois, ils précisent que le groupe se porte bien en Chine et dans les autres marchés de croissance où les résultats ont connu « une hausse à deux chiffres ».

La baisse des ventes s’est ajoutée aux investissements réalisés par Lego pour s’adapter aux nouvelles technologies et aux nouvelles demandes. Afin de palier la chute du bénéfice net, Lego a donc annoncé la suppression de près de 1 400 emplois dans le monde, soit 8 % de ses effectifs. Lego emploie actuellement 18 200 personnes dans le monde.

Le pays qui va le plus subir l’impact de ces suppressions d’emplois est le Danemark, patrie de Lego. Le groupe compte supprimer entre 500 et 600 emplois soit environ 10 % de ses effectifs danois.

Le groupe va également profiter de ces suppressions d’emplois pour simplifier son organisation rendue très compliquée par la multiplication des projets annexes aux simples boîtes de jouets à construire qui ont fait la renommée de la marque.